L’équipe pion gagne la finale du critérium!

Pendant le WE de Pentecôte se déroulaient les finales des critériums IDF à Epinay.

Samedi la compétition commençait avec les 1/4 de finales. Ne revenaient le lendemain que les vainqueurs du jour.

Petit retour en arrière : l’équipe du Vésinet et 8 autres dans les autres groupes s’étaient qualifiées à l’issue des 7 rondes qui avaient eu lieu de novembre à mars. On avait senti la solidité de l’équipe du Vésinet, autrice (?!) de scores quasi parfaits (4 fois 4-0, une fois 3-0) . A la ronde 6, 2-2 à Magnanville. Deux défaites deux victoires ce jour là. Elle est en tête du groupe à la fin, Magnanville ayant fait deux autres nulles dans la saison.

Les équipes qualifiés se retrouvent donc le samedi 4 juin au Stade Léo Lagrange d’Epinay. Il y a les autres critériums Fou, Tour, Dame et une finale des vainqueurs des championnats individuels des 4 départements 91, 92, 93, 94.

L’équipe du Vésinet est composée, dans l’ordre, de Quentin HONORE, Mathis BOCHE, Alexis RAYKO et Benjamin PORTAL. Un ordre important car en cas d’égalité la victoire au plus haut échiquier emporte la décision.

Dans la phase éliminatoire ont aussi émargé à cette équipe Julien DE NAVE et Malo RUSTIN.

Le samedi Le Vésinet est opposé à Clamart en 1/4 de finales. Clamart est écarté 4-0. Ca continue!

Dimanche Le Vésinet rencontre St Maur en 1/2 finales. St Maur nous les avons rencontré en N1 il y a quelques semaines. Un grand club. Ils ont aussi une équipe en Tour dans la salle.

Le Vésinet gagne 2-0 : 2 nulles aux 1 et 2 ( un pat un peu extraordinaire qui sauve Quentin et la nulle au 1 et, à l’inverse, une nulle sauvée de justesse par l’adversaire de Mathis au 2) et victoires d’Alexis et Benjamin.

Le Vésinet revient donc le lundi. La finale oppose Rueil au Vésinet. Rueil c’est une équipe d’adultes non classés, sauf au 3 où il y un 1270. Une équipe motivée, avec des tee-shirts de leur club, le CERM.

C’est incertain. Les adultes pensent que les choses vont bien se passer car :

  • au 1 ça flotte. Quentin joue actif avec les blancs, perd deux pions mais reste actif. L’adversaire échange tout, rend un pion pour calmer le jeu et entrer dans une finale apparemment bonne. Ce sera nulle après pas mal d’assauts.
  • Mathis au 2 a un roi au centre mais ça n’amènera rien à l’adversaire. Au contraire le roi est bien au milieu et participe au gain d’un pion. Fort fou de cases noires pour Mathis. Le pion d’avance avancera et gagnera.
  • Alexis a un pion de moins dans une française. Mais son jeu comme toujours est tranquille et d’une grande maturité. La veille déjà il avait patienté dans une position inférieure, avec un jeu vigilant. L’adversaire avait fini par oublier la force de la tour alors qu’il possédait deux fous à la place.
  • L’adversaire de Benjamin est confiant et s’emballe un peu. Mais Benjamin est patient. La position est compliquée. Le joueur du Vésinet semble mieux en posséder les clefs! Et puis l’adversaire est imprudent et égare un cavalier dans le feu d’une action. Bloqué en terrain ennemi. Benjamin finit par le prendre puis déroule tranquillement.

C’est ainsi que M. Honoré et son équipe font une troisième fois le chemin de retour d’Epinay mais cette fois avec un personnage important en plus dans la voiture : la coupe du vainqueur.

Les deux parties perdues de Magnanville auront été les seules de la saison! 10 matchs disputés, 40 parties : 35 victoires, 3 nulles, 2 défaites.

La phase finale

Les photos sur le site IDF

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.